Nous appeler sfm@ville-orange.fr

Lorsque vous traversez une période de deuil, la place des parents est absolument essentielle pour l’enfant afin de lui faire comprendre la situation. Il s’agit de faire preuve d’honnêteté et d’ouverture d’esprit en utilisant un langage approprié pour que le deuil puisse être mieux assimilé par l’enfant.

Privilégier la vérité 

Expliquer la mort au tout petit nécessite de jouer la carte de la vérité plutôt que du mensonge. En effet, ce dernier risque de générer un stress chez l’enfant qui peut aboutir à un traumatisme. L’utilisation du mot « mort » n’est pas taboue, bien au contraire. L’explication que vous allez donner dépend avant tout de la culture de chaque famille et sera à adapter en fonction de l’âge de l’enfant. Vous pouvez par exemple utiliser un parallèle avec un personnage mort de dessins animés. Il est inutile en tant que parent d’essayer d’atténuer sa peine, car l’issue ne sera pas salutaire.

Faire preuve d’ouverture d’esprit

Si votre enfant vous demande pourquoi la personne est décédée, il ne faut pas détourner la question mais au contraire l’affronter. La prise de conscience de l’enfant est absolument essentielle en lui expliquant que la maladie ou la vieillesse entraîne la mort. Cette fois-ci un parallèle peut être effectué avec les plantes et les animaux. Préciser que la personne défunte ne peut malheureusement plus être revue, c’est un départ définitif. Adoptez systématiquement une posture rassurante, même lorsque votre enfant vous demande si vous allez mourir ainsi que lui aussi.

Un travail de déculpabilisation

Expliquer la mort à quatre ans n’est pas toujours évident, l’enfant peut se sentir coupable de cet événement. Il faut le rassurer en lui expliquant que ce n’est pas le cas, la défunte personne n’a pas choisi de mourir donc cela ne peut pas être considéré comme un abandon. Impossible de choisir le jour de sa mort, la vie est faite ainsi.

L’épineuse question de savoir si votre enfant doit voir le corps du défunt

Comment expliquer la mort à ses enfants est un premier processus absolument indispensable. Mais vous n’êtes pas obligé de l’emmener voir le corps en fonction de sa sensibilité. S’il exprime son désir de le faire, accompagné le dans ce moment très particulier. S’il ne vous dit rien, vous pouvez directement lui poser la question en vous montrant une fois de plus attentif à ses nombreuses remarques. Même si sur le moment il ne vous parlera pas, les questions peuvent surgir plusieurs jours ou plusieurs semaines après.

La présence de l’enfant pendant les obsèques

Comme pour l’étape précédente, il est important d’établir la communication et de la conserver avec votre enfant. Sans détour, expliquez-lui concrètement ce que signifient les obsèques ainsi que le processus de la cérémonie religieuse ou la crémation. Ce processus permet de dire adieu à la défunte personne qui sera accompagnée par l’ensemble de ses amis et de sa famille. En tant que parents, vous devez être apte à juger de la sensibilité de votre enfant. Expliquez-lui délicatement qu’il pourra se recueillir plus tard sur la tombe en déposant par exemple des fleurs ou un autre objet significatif.

Ne pas axer uniquement votre discours sur la mort

Le deuil d’un enfant ne s’effectue pas de la même façon qu’un adulte. Il est important de lui apporter des éléments positifs et de parler de la vie. Ces différents ingrédients sont absolument essentiels pour son bon développement et lui faire reprendre une vie normale. Si votre enfant manifeste son envie de rire ou de jouer, il ne faut pas le réprimander. Même si la défunte personne ne peut plus s’exprimer, cela ne vous empêche pas d’honorer sa mémoire et d’en discuter à chaque fois que votre enfant en ressent le besoin. Pour les personnes croyantes, partagez votre spiritualité et votre notion de vie après la mort. Si jamais vous ne savez pas répondre à une question, n’essayez pas d’inventer une explication sans queue ni tête, mais admettez tout simplement que vous n’avez pas la réponse.

Le personnel du centre funéraire d’Orange possède une très grande sensibilité sur ce sujet. Nous mettons tout en œuvre pour qu’à chaque étape des obsèques (à la chambre funéraire, au cimetière ou au crématorium)  les personnes souhaitant se recueillir se sentent le plus à l’aise possible, et notre personnel est formé pour vous accompagner personnellement et s’adapter à la particularité de votre deuil.